Relaxer

À celui ou celle qui n’a rien de prévu pour la relâche

À celui ou celle qui n’a rien planifié pour la semaine de relâche : Bravo!

Je te félicite, parce que tu as surmonté la pression sociale qui nous pousse à toujours devoir faire quelque chose. Si on est en vacances, on part nécessairement en voyage ou en roadtrip avec des amis. Ou bien, on doit travailler sur des projets personnels ou même aider quelqu’un à accomplir les siens.

C’est comme si on se définissait par nos accomplissements, plutôt que d’être simplement fier d’être nous-même. J’en sais quelque chose, je le fais constamment (malgré moi)! Les grands congés me font parfois peur. Qu’est-ce que je vais faire avec touuuut ce temps libre? Contre toutes attentes, je pense que la meilleure réponse est souvent « Rien ».

Rester en pantoufles

Rares sont les fois où on te dira « Super! C’est un bon plan de n’avoir rien de prévu! ». Eh bien, je te le dis aujourd’hui. Ce n’est pas seulement bien de n’avoir rien de prévu, c’est souvent nécessaire.

Ne rien faire, c’est de se recoucher en plein milieu de la journée parce que tu es fatigué(e). C’est d’écouter une saison complète de ta série Netflix préférée, du matin au soir. C’est de jouer à des jeux sur ton cellulaire aussi longtemps que tu veux, juste parce que ça te tente. En gros, c’est d’écouter ton corps et ta tête et de te laisser porter par tes envies.

Rester dans son lit

On le fait rarement, se laisser porter. Dans notre quotidien, nos obligations dictent notre horaire qui est comblé par le travail ou les études. On fait de notre mieux pour être bien dans cette roue du quotidien, se planifiant des dîners et des soupers pour briser la routine.

Mais quand est-ce qu’on prend réellement le temps d’arrêter et de s’écouter un peu? Ils sont rares, ces moments-là. C’est pourquoi pour cette semaine de relâche, je te souhaite de ne rien faire. Les tâches écrites sur ta to-do list, mets-les sur pause pour quelques jours. Peut-être qu’après le repos, tu auras même envie d’accomplir ces tâches qui te semblent lourdes pour l’instant. Alors, mets-les de côté.

La seule tâche qui devrait être sur ta to-do list pour les prochains jours, c’est d’être bien. Tout simplement.

 Café
Partagez l'article!

6 comments on “À celui ou celle qui n’a rien de prévu pour la relâche

    1. En effet!
      Le problème est qu’on ne se rend souvent pas compte qu’on doit prendre une pause.
      Il faut donc être attentif à nos besoins 🙂
      Merci JM du commentaire!
      Sandrine

  1. Malheureusement, on dirait que ce n’est plus permis de laisser un enfant s’ennuyer un peu. il faut toujours qu’ils soient occupés mur à mur. Laissons-les s’ennuyer davantage, ils n’en deviendront que plus créatifs!

    1. Je pense aussi que la créativité peut se développer lorsque l’on a rien de prévu.
      J’espère que vous et vos enfants avez pris le temps de ne rien faire en cette semaine de relâche!
      Merci de votre commentaire!
      Sandrine

  2. Je suis assez d’accord avec toi, on oublie rarement de se laisser porter par nos désirs les plus immédiats, on a toujours une case remplie dans notre agenda pour nous occuper. Je pense que c’est la raison pour laquelle l’anxiété en particulier est un maux grandissant dans notre société hyperactive !

    Ton article est de bon conseil en tout cas 🙂

    1. Merci beaucoup Aymeric!
      Effectivement, je pense aussi qu’on a tous plus tendance à être anxieux si notre agenda est rempli à ras bord, alors qu’on sera plus détendu si on s’accorde des temps de pause, où rien n’est prévu.
      Contente que mon article t’ait plu, et j’espère que tu as pris le temps de ne rien faire en cette semaine de relâche!
      Sandrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *